Zahorejas

Heureusement nous avions prévu de rester 2 jours à Zahorejas pour nous reposer. L’hotel Pena Rubia est confortable et la nourriture abondante. Il se trouve à l’entrée du village et bénéficie d’une vue superbe sur la vallée du Tage.

le Tage

Le Tage

Notre projet initial était de prendre un bus ou un taxi pour visiter Molina de Aragon et Santa Maria de la Hoz mais ce weekend du premier mai, il n’y aura pas de bus et il n’y a pas de taxi dans la région. Nous nous contenterons des environs. Le village en lui même est déjà pittoresque. Là au bord du ravin d’anciennes ruches d’abeilles confectionnées dans des troncs d’arbres nous rappelle que nous sommes sur le sentier du miel. L’endroit est idéal pour les abeilles avec ces garrigues à romarin. Un peu plus loin, un berger garde son troupeau sur ce plateau semi désertique d’où l’on bénéficie d’une vue à 360°. Là au fond d’un vallon, on finit par trouver ce qui reste d’un aqueduc romain.

En haut de Zahorejas     la dernière place de Zahorejas     Aqueduc romain

De petites ballades en petites ballades, Jean Luc va mieux. Nous négocions avec deux jeunes français travaillant à Madrid de nous conduire au Mirador du Tage le matin et de revenir nous rechercher le soir au pont San Pedro. Du Mirador nous contemplons la vallée du Tage qui nous semble encore plus impressionnante que vue d’en bas.

vue du mirador du Tage

En descendant la route longe des « tobas »: concrétions de calcaire blanc tombant en stalactites provenant d’une ancienne cascade aujourd’hui tarie.

Tobas

Au pont San Pedro, il y a moyen de s’installer sur de petites plages de sable fin, l’eau glacée courant à nos pieds. Deux canots de rafting passent la cascade sans problème: on voit qu’ils ont l’habitude. Sur un tapis de feuilles mortes, je trouve une morille.

rafting      le Tage au pont San Pedro

L’après midi se passe ainsi à lézarder au soleil sans voir le temps passer. Nous profitons de ce répit pour préparer la suite du trajet. Le plus court pour rejoindre Huertahernando, notre prochaine étape est de ne pas suivre la GR mais de prendre le camino de Zahorejas, passer par Huertapelayo, traverser le Tage au pont de Taguenza et de là remonter à Huertahernando. Le seul problème est que la carte 513-3 est restée à Bruxelles, motif: poids…., nous devrons nous débrouiller avec un petit plan manuscrit.

 

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.