Cinco Villas

Plutôt que de suivre la canada real qui suit assez fidèlement la route, nous allons faire un crochet par les Cinco Villas. Il s’agit d’un sentier en boucle balisé avec des panneaux d’interprétation. Il y a moyen de télécharger l’itinéraire sur le site: www.sendascincovillas.eu

cincos villa

CUEVAS DEL VALLE 6

Cuevas del Valle

VILAREJIO DEL VALLE

Vilarejio del Valle

Les villages sont tous aussi pittoresques les uns que les autres avec leurs maisons traditionnelles en pierres aux balcons de bois sculpté. Nous traversons d’abord Villarejio del Valle puis San Esteban del Valle avec son église monumentale qui se voit de loin.

NOSTRA SENORA DE GRACIA A VLILLAREJIO

Nostra Senora de Gracia à Villarejio

SAN ESTEBAN DEL VALLE

San Esteban del Valle

Ce village jouissait d’une certaine prospérité grâce à son droit de juridiction symbolisé par le rollo de justice qui trône à l’entrée du village.

ROLLO DE JUSTICE

Rollo de justice

ERMITAGE DE SAN ESTEBAN DEL VALLE

Ermitage de San Esteban del Valle

VUE SUR MOMBELTAN 2

Vue sur Montbeltran

SANTA CRUZ DEL VALLE

Santa Cruz del Valle

Après Santa Cruz del Valle, nous descendons sur Mombeltran dominé par son château médiéval que nous avons déjà aperçu a plusieurs reprises. Le château fut construit en 1460 par le premier duc de Alburquerque: Don Beltran de la Cueva qui donna son nom a la petite ville. Sur la place Corredera, où se célébraient les corrida de taureaux, siège l’imposant Hôpital San Andres fondés en 1517 pour acceuillir les nombreux pèlerins qui se rendaient à Guadalupe. Nous y trouvons un petit restaurant bien sympatique qui nous sert un repas.

HOPITAL SAINT ANDRE

Hospital Saint André

PLACE DE MOMBELTRAN

Place de Montbeltran

Nous redescendons vers le Rio Ramascatanas que nous traversons pour prendre une piste forestière qui la longe. En principe, nous devions longer la rivière jusqu’à Ramascatanas. Tout se passe bien jusqu’à la plage Blanca. A partir de là, nous continuons par la piste qui monte progressivement en éloignant de la rivière. Nous avons loupé le sentier que nous projetions de prendre: nous en avions bien repéré un coupé par un éboulement: nous aurions peut être dû persévérer… Cest ainsi que nous nous retrouvons sur les hauteurs de Las Peguerillas avec une vue superbe sur la Sierra San Vicente. Il est évident que nous sommes sur le mauvais chemin. Au lieu de retourner sur nos pas, nous décidons de prendre un ancien sentier encore faiblement marqué. cela me vaudra un pantalon déchiré par le passage des clôtures et nos vêtements rayés de noir par le passage de terrains incendiés. Ce “sentier” nous amène sur la route C 501 à 3 km de Ramascatanas, petit village qui fait penser à ceux que l’on voit dans les westerns. A part la pittoresque église à l’entrée, ce village rue n’est constitué que de bars aussi dégueulasses les uns que les autres à cause cette satanée habitude qu’ont les espagnols de laisser tomber leurs crasses au sol. La télévision y beugle toute la journée alors que personne ne la regarde: il faut dire que leurs progammes sont complètement stupides. Si cela était à refaire, je crois qu’il aurait été plus agréable de nous diriger vers Arenas San Pedro, ville plus touristique avec ses deux châteaux et son pont roman sur le Rio Tietar. Notre route n’en aurait été rallongée que de 2 km le lendemain.

RIO RAMASCATANAS

Rio Ramaxcatanas

VUE SUR RAMASCATANAS

Vue sur Ramascatanas

VUE SUR LA SIERRA SAN VICENTE

Vue sur la Sierra San Vicente

EGLISE DE RAMASCATANAS

Eglise de Ramascatanas

Nous logeons à l’hostal El Meson de las Chuletas Camino Cuevas del Aguila 1 tel: 920370885. Les chuletas sont le plat typique de la région: de superbes côtes de bœuf grillée (même si elles ne sont pas appétissantes sur la photo).

CHULETAS

chuletas

Cartes: 578-2, un petit bout de 578-4, 578-1

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.