Sierra San Vicente

Buenaventura nous avons rejoint la GR 63 dénommée Senda Viriato qui fait une boucle en forme de trèfle à quatre feuilles autour de la Sierra San Vicente. Il y a moyen d’obtenir la carte dans les communes et le centre d’interprétation de la nature à Bayuela. Le chemin porte le nom de Viriato, ce célèbre pasteur lusitanien qui fit la guérilla au préteur romain en 152 AC pendant 7 ans avant de se faire capturer par traîtrise. Le siège de ses opérations se nichait dans la Sierra San Vicente.

san vicente

Après un copieux déjeuner, nos hôtes nous souhaitent bon voyage, l’air de dire que nous allions faire une solide trotte: Buenaventura est à 436 m d’altitude et le Cerro San Vicente à 1321 m. En sortant de la casa rural, il faut suivre le dernier chemin du village qui part à droite en dessous du cimetière et continuer tout droit pour finir sur les premières marques de la GR. Nous devons faire attention de bien les suivre car elles ne sont pas toujours visibles du premier coup: nous passons d’abord par des dehesa en friches, puis carrément par le maquis. Nous rencontrons un lapin et j’ai l’occasion de photographier des pivoines sauvages en fleurs. Notre chemin monte progressivement vers Navamorcuende à 770 m. Là, nous trouvons bar et restaurant pour nous ravitailler car nous n’avons plus de provisions.

DEHESA EN FRICHE

Dehesa en friche

NAVAMORCUENDE

Navamorcuende

PIVOINE SAUVAGE

Sur la place du village, nous sommes impressionnés par la taille de l’église du XVIième siècle de Santa Maria de la Nava qui forme avec la fontaine du XVIIième siècle un très bel ensemble.

FONTAINE DE NAVAMORCUENDE

Fontaine de Navamorcuende

PLACE DE NAVAMORCUENDE

Place de Navamorcuende

A la sortie du village , nous reprenons la GR dans la direction de Hinojosa San Vicente.

Nous montons à travers la forêt peuplée de chênes des Pyrénées, de pins et de chataîgniers. Après avoir traversé la route trois fois, nous quittons la GR pour prendre un ancien chemin qui débute à gauche presque parallèlement à la route. Celui-ci nous conduira à l’ancien moulin de Pelagio d’où il y a de très belles vues sur la sierra.

SIERRA SAN VICENTE

Sierre San Vicente

Nous reprenons la route qui longe le parc de pique nique et continuons à monter. Nous passons à côté du monastère de Pelagio en ruine et inaccessible. Nous finissons par arriver au col d’où nous avons une vue plongeante sur le village El Real de San Vicente. On devine dans la brume la vallée du Rio Alberche et plus loin la vallée du Tage. Il faut encore un peu de courage pour monter au Cerro San Vicente. De là haut, nous jouissons d’un panorama à 360° sur la Sierra de Gredos à la vallée embrumée du Tage. En cet endroit stratégique, siège une forteresse occupée successivement par les romains, les arabes puis les templiers.

 

MOULIN DE PELAGIO

Moulin de Pelagio

VUE SUR EL REAL SAN VICENTE

Vue sur El Real San Vicente

CERRO SAN VICENTE

Cerro San Vicente

Nous devons redescendre vers le monastère de Pelagio pour rejoindre une piste de 6 km qui descend vers le village de Hinojosa San Vicente à 650 m d’altitude.

Nous logeons à l’hôtel El Pilon flambant neuf: tel:+34925878227, www.elpilon.es

EL PILON

El pilon

 

HINOJOSA SAN VICENTE AGUJAS

Hindjosa San Vicente Agujas

Comme nous voulons nous débarrasser de nos vêtements d’hiver que nous avions emporté pour traverser la Sierra de Gredos, l’hôtelier très aimablement nous conduit chez la postière- oui, il s’agit d’une poste privée malheureusement , elle ne peut pas prendre en charge notre colis trop lourd pour l’étranger.

talavera

C’est donc encore lourdement chargés que nous nous dirigeons vers Marrupe puis vers Cervera de los Montes. Là, le chemin que nous avions l’intention de prendre à côte de l’ermitage de San Roque est privé. Nous devons changer d’itinéraire et continuer sur la GR vers Segurilla.

VERS MARRUPE

Vers Marrupe

PAYSAGE DE DEHESA 2

Paysage de dehesa

MOULIN

Moulin

 

Nous obliquerons à gauche vers le moulin de Arriba del Aguijon Cela nous vaudra à nouveau un passage à gué. Nous traversons un paysage de dehesa entrecoupé de maquis. Nous arrivons à Cervero à la bonne heure pour manger. A la sortie du restaurant la chaleur est devenue écrasante. Par bonheur, nous avons l’occasion de prendre le bus pour Talavera la Reina à 15 heures. Cela nous évitera de devoir traverser les faubourgs, l’autoroute, la voie ferrée et le canal. Le bus nous dépose au bord du Tage juste en face de la pension de La Playa où nous avons l’intention de passer la nuit.

Cartes:579-3(un petit bout), 602-1 , 602-3, 627-1

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.