Campo de Criptana

De l’enchanteur de El Toboso qui nous fait perdre la boussole et prendre une mauvaise direction

Après un petit déjeuné copieux, nous prenons congé de notre charmante hôtesse. Nous retournons à l’entrée du village près du cimetière où il y a un panneau avec la carte des chemins de Don Quichotte. Un peu trop confiants, sans contrôler nos cartes, nous prenons le chemin qui conduit à un ermitage è 18 km à gauche de ce que nous pensons être la route de Campo de Criptana alors qu’en il s’agit réalité de la route de Pedro Munoz. Nous avons oublié que El Toboso est à la croisée de plusieurs chemins. Nous étions en réalité sur le chemin de l’ermitage de Manjavaccas près de la lagune du même nom. Il faut se méfier des ermitages dans la région, il y en a dans chaque village sinon nous risquons d’errer longtemps dans la Mancha comme Don Quichote. En fait nous nous sommes retrouvés sur la N420 à 5 km de Pedro Munoz encore à 20 km de Campo de Criptana par la route. Il ne nous restait plus qu’une solution : appeler un taxi. Comme celui du village n’était pas disponible, nous avons appelé celui de Campo de Criptana.

Les moulins de Mota de Cuervo

Les moulins de Mota de Cuervo

Les moulins de Mota de Cuervo 2

Les moulins de Mota de Cuervo 2

Quartier El Albacin

Quartier El Albacin

Don Quichote contre les moulins

Don Quichote contre les moulins

Les caves

Les caves

Le posito

Le posito

Vue sur les moulins de Alcazar de San Juan

Vue sur les moulins de Alcazar de San Juan

Celui-ci nous conduit à notre hôtel :La casa de los tres cielos situé dans le vieux quartier de El Albacin en haut de la ville au pied des 10 moulins qui dominent fièrement la ville. Les maisons sont accolées à la colline et s’y prolongent même : des pièces y sont creusées pour se préserver de la chaleur. Nous terminons la journée tout d’abord en montant aux moulins par où nous aurions dû arriver : ce serait ceux contre lesquels Don Quichotte se serait battu croyant avoir affaire à des géants. Puis nous descendons en ville. C’est la fête, une jeune fille lit sur un ton monocorde un passage de Don Quichotte devant le Posito dans l’indifférence de la foule qui se gave sur les terrasses.

Cartes que nous aurions dû utiliser :688 IV : départ à gauche de la route de Campo de Criptana, 714 I , 714 III

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.