Vega del Cordono

Nous voilà donc repartis avec notre sac à dos par la piste longeant le mont San Felipe que nous avons empruntée hier. Elle se termine en cul de sac se heurtant au massif montagneux. Nous prendrons la piste de gauche qui rejoint la route où il ne nous restera que quelques km pour rejoindre le parking point de départ du sentier protégé du Nacimiento del rio Cuervo. Comme la faim nous tenaille, nous décidons d’abord de manger, le restaurant étant là en face du parking. Comme d’habitude, nous sommes les premiers, horaire espagnol oblige, mais ici le restaurant se remplit vite. Ce qu’il faut également savoir, c’est qu’en Espagne si on ne prend pas de légumes à l’entrée, on n’en aura pas du tout au repas car ensuite la viande se sert avec des patates frites.

Nous laissons nos sacs à dos au restaurant et partons à la découverte du site. A partir du parking, un chemin de terre nous conduit jusqu’à la résurgence: intéressant phénomène karstique de type vauclusien. Une eau fraîche abondante et potable surgit d’une grotte dans la montagne à 1500 m d’altitude au milieu d’un bois de pins. Elle dégringole ensuite par une série de cascades formées par les dépôt calcaires et recouvertes d’un tapis de mousses. Ceci est du plus bel effet.

Nacimiento del rio Cuervo           Nacimiento del rio Cuervo

Vega del Cordono est une succession de hameaux sur une longueur de 5 km au bord du rio Cuervo.

Vega del Cordono

A la hauteur du hameau Los Perales, nous repérons un camping ouvert tout neuf qui fait restaurant et semble avoir quelques chambres. Le centre administratif et commercial est situé au Barrio de la Cueva dominé par cette grotte suspendue dans la falaise.

Barrio de la Cueva

Barrio de la Cueva

L’hôtel étant fermé à cette saison, nous avons réservé un logement à El Molino. Le propriétaire nous attend devant sa porte. A notre arrivée à la Pension Gabriel les questions fusent : où est votre voiture ?, d’où venez vous ?.Nous entendrons encore souvent ces questions, le castillan n’ayant pas l’habitude de se balader pour le plaisir. Le gîte est humble mais propre. Il n’a pas prévu de nous servir à dîner ce soir et il n’y a pas de restaurant à proximité. Peu importe nous avons bien mangé ce midi et nous avons des provisions. Peu de temps après, il se ravise en nous annonçant que l’on peut manger avec lui à 22 heures ce qui ne se refuse pas.

Comme on ne veut pas arriver les mains vides, nous retournons au Barrio de la Cueva acheter une bouteille de vin. Trop tard, la boutique est déjà fermée. C’est très difficile de s’adapter à leurs horaires. Heureusement au bar ils acceptent de nous en vendre une.

Barrio el Molino

Barrio El Molino

l'église de Vega del Cordono

L’église de Vega del Cordono

Nous partageons le repas avec ses deux fils qui se sont spécialisés dans le transport en camion d’animaux.

Les moutons jadis venaient d’Andalousie avec leurs bergers à pied en suivant des sentiers séculaires appelés Canada real.

Aujourd’hui, il sont véhiculés en camion jusqu’à leur estive dans la sierra.

Le repas copieux consiste en viande et lard grillé accompagné de pain blanc et d’eau. Notre bouteille de vin est bien accueillie.

Cartes :565-3,564-4 , 564-

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.