Tablas de Daimiel

De la visite des Tablas de Daimiel paradis des ornithologues et des gros problèmes à régler avec l’eau

Nous avions espéré trouver des vélos pour nous rendre aux Tablas de Daimiel mais il n’y en a pas. Nous nous mettons en quête d’un taxi malheureusement sa voiture est au garage. Il ne nous reste plus qu’à appeler celui de Daimiel grâce à l’aide d’un passant, étant donné que l’office du tourisme est aussi fermé, et qu’il n’y a pas moyen de trouver le numéro de téléphone.

Les Tablas de Daimiel constituent un des derniers représentants d’un écosystème appelé « tablas » fluviales, un phénomène fréquent dans la Mancha jusqu’à la fin des années 1960 : il est formé par les débordements des rivières hors de leur lit. Les tablas de Daimiel proviennent de la confluence de deux rivières de nature différente : le rio Ciguela aux eaux saisonnières et saumâtre et le rio Guadiana aux eaux douces et permanentes provenant des résurgences( ojos) des eaux sous-terraines. Les tablas ont été sauvées in extremis de l’assèchement complet dû à l’agriculture intensive.

Tablas de Daimiel

Tablas de Daimiel

Des promenades aménagées

Des promenades aménagées

nette rousse

nette rousse

 

La maison de Pêcheur

La maison de Pêcheur

 

Tadorne

Tadorne

Oie Cendrée

Oie Cendrée

Le restaurant de la Duquessa

Le restaurant de la Duquessa

Le moulin de Molemocho à sec

Le moulin de Molemocho à sec

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.