Tolède

De l’enchantement d’avoir passé 3 jours à Tolède : une immersion dans le Moyen-Âge.

En descendant du TGV venant de Madrid, une solide averse nous accueille à la curieuse gare de style mudéjar de Tolède . Nous prenons notre courage à deux mains et nous nous lançons sous La pluie vers le pont d’Alcantara, passons la porte dans la muraille d’origine arabe suivie de son corridor en chicane comme nous avons déjà vu à Alarcos et Calatrava la Vieja. Il faut ensuite monter dans un dédale de ruelles et d’escalier qui finit par déboucher face à face Cervantes. Celui-ci préside devant l’arc de la Sangre qui débouche sur la place Zocodover point de ralliement de la population de Tolède.

 Le pont d'Alcantara

Le pont d’Alcantara

entrée en chicane

entrée en chicane

Cervantes

Cervantes

La porte de la Sangre

La porte de la Sangre

De là rayonne un labyrinthe de ruelles toutes aussi étroites les unes que les autres ne laissant à peine passer la lumière et qui en s’imaginant, laissait passer de justesse, entre le faîte des toits, le pic de notre chevalier monté à cheval. Vous découvrirez d’ailleurs dans les petites boutiques toute la panoplie du bon chevalier.

Les ruelles de Tolède

Les ruelles de Tolède

Panoplie du Chevalier

Panoplie du Chevalier

 

Tolède fut la capitale de l’Espagne sous les Wisigoths. Ceux-ci de religion arienne ne voulant pas se convertir au christianisme, tenaient régulièrement des conciles dans l’église San Roman actuellement convertie en musée de la culture wisigothe. C’est le miracle de saint Ildefonso qui réussit de les convaincre à se convertir: La vierge revêt les épaules du saint de l’étole d’évêque : cette image nous la verrons un peu partout à Tolède.

Le miracle de saint ildephonso

Le miracle de saint ildephonso

Ne manquez pas d’aller visiter la maison du sculpteur Victorio Macho. De la terrasse où sont exposées quelques unes de ses œuvres, nous surplombons le Tage qui gronde dans de gorges profondes puis coule sous le pont Saint Martin. Dans la pièce principale sont exposés les apôtre peints par El Greco et récemment restaurés : ils sont poignants de vérité.

Maison Macho

Maison Macho

Vue de la maison Macho

Vue de la maison Macho

Tolède se découvre à pied, les monuments étant disséminés un peu partout dans la ville. Poussez les portes des églises, il n’y est pas rare d’y découvrir une fresque de El Greco, la plus connue étant l’enterrement du comte d’Orgaz à San Tome.

La cathédrale est en soi un univers et une source inépuisable en chefs d’œuvres : on pourrait facilement y passer une journée mais j’ai une préférence pour la simplicité des églises romanes mozarabes. J’ai trouvé l’église Saint Jacques particulièrement belle à l’entrée de la ville.

Eglise St Jacques

Eglise St Jacques

Nous logeons à Los Cigarrales : quartier de villa résidentielles de l’autre coté du Tage. Celles-ci ont été construites au 18ième siècle dans des jardins d’oliviers par la belle société de Tolède pour y prendre le frais et se divertir. Quel enchantement, chaque soir de pouvoir contempler de notre terrasse la ville posée comme une tiare monumentale au milieu des enfers, là en contre –jour s’enfoncer rapidement dans une nuit violette.

Vue sur Tolède au coucher

Vue sur Tolède au coucher

Je vous recommande la promenade qui part des Cigarrales, passe par le parador, descend au pont d’Alcantara puis suit le chemin écologique du Tage : les vues sont superbes et le Tage y dévoile tous ses charmes.

Vue sur Tolède

Vue sur Tolède

Vue sur Tolède 3

Vue sur Tolède 3

Vue sur Tolède 4

Vue sur Tolède 4

rive du Tage

rive du Tage

le débarcadère

le débarcadère

Les rives du Tage 3

Les rives du Tage 3

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.